Sinadeg / Pétition

change.org

N’omp ket ar re nemeto o stourm! Tro hon eus bet da gejañ en hañv diwezhañ gant dileuridi pobloù Gwiana e Jeneva e Kuzul gwirioù Mab-den. Sinomp asambles ganto.

Nous ne sommes pas les seuls à nous battre pour nos droits !
Nous avons rencontré les délégués des peuples autochtones de Guyane au Comité des droits de l'homme à Genève l'été dernier.
Signons l'appel solidairement.

 

Istor / Historique

Kevre Breizh s'est constituée en assemblée générale le 3 octobre 2009 à Ploemeur en tant que nouvelle coordination du mouvement culturel associatif de Bretagne.


Cette décision a été prise à l'unanimité des représentants des fédérations et associations culturelles bretonnes, après dissolution du Conseil Culturel de Bretagne associatif, issu de la Charte culturelle de Bretagne, suite à la création par le Conseil régional de la Bretagne administrative d'un nouveau Conseil culturel comme chambre consultative sur les questions traitant de l'identité culturelle de la Bretagne.


Historiquement, le mouvement cuturel breton, en particulier depuis les années 1950 a su se rassembler, de Bodadeg Ar Sonerion à Kendalc'h ou d'Emgleo Breiz à Kuzul Ar Brezhoneg, pour promouvoir et développer la langue et la culture bretonne, et défendre les droits culturels fondamenaux des Bretons auprès des institutions tant au niveau français qu'au plan international. La Charte culturelle de Bretagne, obtenue en 1977 du Président de la République a été l'un de ses succès collectifs en étant de la part de l'État «un acte de reconnaissance de la personnalité culturelle de la Bretagne». Le Conseil Culturel de Bretagne associatif a ensuite joué le rôle de fédérateur.


Il appartient désormais à Kevre Breizh, au-delà des relations naturelles qu'entretiennent les différerentes fédérations avec les institutions ou leurs homologues dans d'autres régions de France, d'Europe, ou du monde, d'assumer une responsabilité générale d'échange, de réflexion, d'action et de représentation du mouvement associatif culturel breton du niveau breton jusqu'à celui des institutions internationales.

TOP